Interview

Interview de Françoise du Chaxel, écrivaine

Françoise du Chaxel est l’auteure de deux pièces de théâtre disponibles au catalogue de la bibliothèque SONDO (La Terre qui ne voulait plus tourner et Autrefois, aujourd’hui, demain…publiées aux Éditions Théâtrales) et elle a accepté de répondre à quelques questions.

Qui êtes-vous ?

Je suis écrivaine et j’écris du théâtre depuis maintenant de nombreuses années. Parmi les pièces que j’ai écrites, beaucoup  s’adressent aux adolescents et quelques- unes aux enfants. Je dirige par ailleurs, avec Pierre Banos, la collection Théâtrales jeunesse aux Editions Théâtrales depuis 2001, collection riche de plus d’une centaine de volumes aujourd’hui. Beaucoup de nos auteurs et autrices sont lus et joués par des enfants et des adolescents, partout en France et dans certains pays étrangers.

Vous avez accepté que l’on intègre vos titres au catalogue SONDO. Pourquoi ?

Pour avoir rencontré beaucoup d’élèves de collège qui travaillaient sur mes textes, je sais combien le théâtre leur ouvre de portes, les réconcilient avec les textes littéraires, étonnés qu’ils sont de découvrir que ce théâtre qui s’écrit aujourd’hui, parle d’eux dans un monde qui parfois les inquiète et apporte des réponses à leurs interrogations.  Ils s’en emparent avec gourmandise et, particulièrement, ceux qui sont rebelles au répertoire classique ou qui s’enferment dans leur timidité.

Ce qui me plaît dans Sondo, c’est justement cette attention portée à ceux qui ont des difficultés avec la lecture, en leur donnant un matériau vivant et actuel, en faisant des écrivains et écrivaines des accompagnateurs-trices de leur découverte de la littérature, et en les traitant avec respect.  Certains orthophonistes que je connais utilisent d’ailleurs ce théâtre dans leur pratique.

« La Terre qui ne voulait plus tourner » et « Autrefois, Aujourd’hui, Demain » , sont deux textes qui se complètent ; Ils ont tous les deux été écrits pour être joués par des enfants ou adolescents et traitent de façons différentes de la course au progrès matériel qui a parfois de bien drôles de conséquences. L’un est une fable écologique, l’autre un inventaire, que d’ailleurs les élèves qui le travaillent enrichissent souvent en actualisant cet inventaire. Tous deux nous alertent sur notre insouciance et notre négligence.  Ils le font de façon ludique et sérieuse en même temps.

Écoutez Françoise du Chaxel lors d’une interview réalisée par les Éditions Théâtrales :